0
(0)

Produire sa propre électricité est désormais possible avec les différentes solutions de production d’énergie. Cette démarche vise à vous donner une certaine autonomie. Elle vous rend plus ou moins indépendant vis-à-vis du fournisseur d’électricité. C’est une démarche légale qui nécessite néanmoins quelques démarches. Bien qu’ayant des risques, elle présente quelques avantages.

La production à domicile

La production à domicile ou l’autoproduction consiste à produire soi-même tout ou une partie de sa consommation énergétique. L’autoproduction est possible grâce à un générateur de courant. Pour cela, il existe différentes technologies de production d’électricité.

Les panneaux solaires

C’est la solution la plus répandue pour autoproduire son électricité. Quelle que soit la région dans laquelle vous êtes, vous pouvez produire du courant avec les panneaux solaires. De plus, ces panneaux sont très économiques. En réalité, vous pouvez à partir de 1 m² de panneaux produire 100 kWh pendant une année. Le coût d’un tel projet dépend de l’importance de vos installations. Avec 5000 euros, vous pouvez avoir une installation de 14 panneaux pour une production sur environ 30 ans. Lorsque vous ajoutez une batterie à votre installation, vous augmenterez considérablement votre capacité d’autoconsommation.

L’énergie éolienne

C’est la production de l’électricité avec le vent. Si votre maison se trouve dans une zone exposée au vent, vous aurez un meilleur rendement électrique. L’éolienne domestique à des pales qui ne dépassent pas 8 mètres. Avec une éolienne domestique de 2 kW, vous pouvez avoir une production de 2000 kW/h. Avec un vent d’environ 15 km/h, une éolienne de 3,5 kW produira 3 500 kWh pendant un an. De quoi couvrir les besoins d’une famille en production électrique.

L’autoproduction par micro-cogénération

La micro-cogénération est effectuée au moyen de chaudières. Ce sont des systèmes de chauffage qui produisent en plus de la chaleur, de l’électricité. Une substance combustible alimente la chaudière et met en marche le moteur à piston. Un alternateur convertit l’énergie mécanique générée par le mouvement du moteur en électricité.

Les déclarations nécessaires

L’autoproduction d’électricité nécessite quelques démarches administratives. C’est un acte légal qui exige toutefois un raccordement. Ces différentes démarches dépendent de votre projet d’autoconsommation d’électricité. Vous pouvez les effectuer vous-mêmes ou mandater un fournisseur d’électricité ou un bureau d’étude.

D’abord, vous devrez vous informer s’il est nécessaire pour vous de prendre une autorisation d’urbanisme. Si c’est le cas dans votre région, vous devrez fournir une demande de raccordement et un récépissé de déclaration préalable. À défaut de ce récépissé, vous pouvez remettre un arrêté de permis de construire.

Lorsque vous voulez utiliser l’entièreté de votre production, vous devrez établir une Convention d’Auto-Consommation sans Injection. Par cette convention, vous prenez l’engagement de respecter toutes les règles de sécurité et de non-perturbation du réseau public. Dans le cas où vous voulez revendre l’énergie produite, vous devrez avoir un contrat d’achat de l’électricité. Vous pouvez le faire établir par un acheteur. À défaut, vous pouvez également faire une demande pour avoir une obligation d’achat. Vous pouvez aussi vendre votre électricité, à condition que la puissance de votre installation soit au plus de 3 kW.

Opportunités et risques

L’autoproduction d’électricité est un réel avantage pour l’environnement. La plupart des solutions de production à domicile sont de l’énergie verte. Faire un tel choix, c’est adopter une démarche écoresponsable. Par ailleurs, lorsque vous optez pour des solutions comme les panneaux photovoltaïques vous économiserez beaucoup d’argent en termes de consommation. En outre, vous pouvez aussi vendre une partie de l’énergie produite et vous faire un peu d’argent.

Les risques liés aux installations pour une autoproduction d’électricité dépendent du type d’énergie choisi. Les panneaux solaires contiennent par exemple des produits toxiques pour la santé. La production d’énergie dépend du soleil et le rendement diminue avec le temps. Avec l’énergie éolienne, vous pouvez être gêné par le bruit des équipements. De même, elle a besoin de vent pour fonctionner. Quel que soit le type d’énergie que vous choisissez, il peut avoir des accidents domestiques liés à vos installations.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Décompte des votes : 0

Soyez le premier à noter ce post !

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉