0
(0)

Depuis l’Antiquité, l’homme a appris à exploiter les principes de l’énergie afin d’assurer son bien-être, malgré quelques inconvénients environnementaux. La question énergétique intervient presque à tous les niveaux de la vie courante, notamment l’électricité, les déplacements, l’industrie, le chauffage, etc. Il faut dire que le concept d’énergie propose un univers de possibilités quasiment infini. Toutefois, la prise en compte de l’effet climatique permet de mieux utiliser cette valeur d’avenir.

Les sources d’énergie

Sur terre, les sources d’énergie se subdivisent en deux grands groupes, à savoir les matières premières et les phénomènes naturels. Ces deux groupes se différencient au niveau de la disponibilité et du type d’énergie produite. En effet, les matières premières sont non seulement épuisables (bien qu’abondantes), mais celles-ci produisent des énergies fossiles (non renouvelables). Tandis que les phénomènes naturels, quasiment infinis, génèrent des énergies renouvelables.

Formées pendant des millions d’années, les sources d’énergie fossiles se présentent sous trois formes spécifiques. Vous avez notamment le charbon (ou la houille), le pétrole (dérivés compris) et le gaz naturel. En fait, pour produire de l’énergie, ces matières premières passent par un procédé de combustion qui génère du gaz carbonique (CO2). Remarquez donc que les sources d’énergie fossiles sont polluantes pour l’environnement. Néanmoins, le gaz naturel reste très prometteur, d’autant que ses émissions de CO2 sont plutôt réduites.

Les sources d’énergies renouvelables pour leur part se limitaient autrefois aux rayonnements solaires, au vent et à la force de la mer. Grâce à la technologie moderne, ce type d’énergie s’obtient désormais aussi via la géothermie, des déchets et de la biomasse. Entendez par biomasse l’ensemble des matières organiques pouvant se transformer en énergie. Le biogaz, les huiles végétales, la paille, les bioalcools en sont d’ailleurs quelques exemples.

Sur le plan de la consommation, les sources d’énergie se classent plutôt en sources primaires et secondaires. Sous cette configuration, les sources d’énergie primaires représentent des substances transformables issues de la nature. Ces dernières englobent les sources d’énergie fossile et renouvelable, en plus de l’uranium. Les sources d’énergie secondaires quant à elles sont des installations où l’énergie est transformée (centrales éoliennes, panneaux photovoltaïques, etc.).

Les économies d’énergie

Lorsque la notion de consommation entre en jeu, cela implique obligatoirement des concepts comme les économies d’énergie. Dans la pratique, les économies d’énergie sont les diverses actions mises en place pour limiter au maximum la consommation énergétique.

L’idée des économies d’énergie provient des questions climatiques ainsi que des inquiétudes relatives à l’épuisement des ressources naturelles. D’ailleurs, au sein de la plupart des pays fortement industrialisés, ces éléments représentent un véritable challenge. Vu que le besoin énergétique y croît de manière constante au détriment d’un effet nocif sur l’environnement en général. De plus, les ressources énergétiques sont inégalement réparties sur la planète, ce qui engendre des problèmes politiques et de sécurité à travers les continents.

Notez par ailleurs que les économies d’énergie visent la consommation écoresponsable. En d’autres termes, chacune de leurs actions recherche l’équilibre entre la consommation et l’efficacité des services inhérents. Pour ce faire, les gouvernements objectivent un changement de comportement au niveau citoyen et un développement plus poussé côté technique. L’avancée technique inclut l’amélioration des transports, des lois antipollution, une fiscalité incitative d’économies (ePTZ, CITE, etc.) et bien d’autres dispositifs.

Pour réaliser des économies d’énergie à votre niveau, commencez tout d’abord par faire votre diagnostic de performance énergétique (DPE). De cette manière, vous prendrez connaissance de votre consommation d’énergie ainsi que des moyens pour la diminuer. Appliquez ensuite des mesures de maîtrise d’énergie en diminuant par exemple la durée de la climatisation ou encore celle du chauffage. En gros, évitez tout gaspillage d’énergie afin de maîtriser vos coûts et vos besoins.

La transition énergétique

Au-delà des questions d’économies d’énergie ressort le problème de transition énergétique, l’un des plus grands défis de l’environnement. En effet, comme indiqué précédemment, le problème avec les énergies fossiles est leur caractère nocif pour l’environnement. Ce qui n’est pas le cas des énergies renouvelables dites vertes ou écologiques.

Ainsi, la plupart des pays envisagent de changer les modes de production au profit des énergies vertes et non polluantes. Globalement, il est question d’augmenter la part des énergies renouvelables de 32 % minimum d’ici 2030 dans le mix énergétique. De surcroît, la loi de transition énergétique de 2015 le souligne assez bien. Le mix énergétique français deviendra à 50 % nucléaire afin d’atteindre l’autonomie énergétique en 2030. Sans oublier que tout cela devra se faire sans impact notoire sur votre facture d’électricité.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Décompte des votes : 0

Soyez le premier à noter ce post !

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉